Apprendre à connaître ton pire ennemi…

As-tu déjà entendu parler du syndrome de l’imposteur ?

Il est fort probable que ce syndrome ait déjà eu un effet négatif sur ta vie voire te joue encore des tours aujourd’hui…

Le syndrome de l’imposteur en quelques mots

C’est un ensemble de symptômes que nous développons parfois et qui nous amènent à penser des choses du type :

  • Je ne suis pas capable !
  • Je ne le mérite pas !
  • Ce n’est pas pour moi !
  • Qui je suis pour me permettre de faire ça ?
  • Je suis déjà trop vieux pour ça !
  • Je ne pense pas que j’ai vraiment les compétences pour y arriver !
  • C’est trop dur pour moi…

Certaines de ces phrases résonnent-elles en toi ?

Alors, bien sûr, nous avons probablement tous été atteints, à un moment de notre vie, par ce syndrome de l’imposteur ? Mais peut-être s’est-il manifesté de manière plus ou moins intense voire envahissante chez chacun d’entre nous ?

As-tu déjà abandonné un projet avant même de l’avoir commencé ? Entends-tu parfois cette petite voix à l’intérieur de toi, qui te souffle que tu n’es pas à ta place, dans telle situation ?

Mais qui se cache derrière ce syndrome ?

Une imposture, c’est quelque chose de faux. La peur est une imposture, car 9 fois sur 10 elle est basée sur une fausse représentation de la réalité. Simplement parce que, quand tu as peur, c’est souvent de choses qui ne te sont jamais arrivées et même qui ne t’arriveront jamais…

Avec ce syndrome de l’imposteur, tu peux avoir peur de plusieurs choses…

  • La peur de l’échec
  • La peur du regard des autres
  • La peur de faire des erreurs
  • Et même parfois, la peur de réussir…( si si, ça existe…:-))

Ce qui est énorme, c’est que toutes ces peurs n’ont pas lieu d’être si tu ne passes pas à l’action.

Pourquoi ne pas vérifier, en passant par l’action,

  • que tu vas rater lamentablement,
  • que les autres vont se moquer de toi,
  • que tu vas faire connerie sur connerie,
  • que tu vas vivre une véritable réussite.

Pose-toi cette question…

“Qui me juge? Quelles sont les personnes qui pourraient influencer ma décision de le faire ou pas?”

La réponse dans le cas du syndrome de l’imposteur est assez édifiante!

La seule personne, ou plutôt la première personne qui me juge, c’est moi-même.

Zut alors!

Je pratique l’auto sabotage !

Je suis donc mon meilleur ennemi ?!?

Il y a en effet, une partie de toi qui est ton meilleur ennemi !

C’est bien normal ! Pour justifier que tu as raison d’avoir peur, que tu as raison de ne pas oser, tu vas puiser dans tous les exemples où tu as été moins bon et tu vas amplifier ton ressenti négatif par rapport à ce vécu.

À chaque fois que tu parles en public par exemple, tu détestes ça, ton cœur s’emballe, tu perds tes moyens, tu transpires, tu stresses…

C’est le syndrome de l’imposteur qui fait son effet.

Cette petite voix à l’intérieur de toi est un véritable fléau. Si tu le souhaites, tu peux reprendre le contrôle de cette petite voix.

Elle est la cause d’énormément de frustrations dans ta vie! À chaque fois que tu écoutes cette petite voix, tu t’éloignes de ce que tu veux vraiment.

En gros, on parle ici de la peur de sortir de ta zone de confort…

Le confort c’est bien, mais ça ne te permet pas de te dépasser.

Mais comme dirait Olivier Roland :

Tu as peur, c’est bien et c’est normal, mais fais-le quand même !

Prendre le syndrome de l’imposteur au sérieux !

Évidemment, quand on parle de développement personnel, on comprend vite que le syndrome de l’imposteur est un frein énorme.

Et une fois de plus, le pire dans tout ça, c’est qu’on en a pas forcément conscience.

C’est comme la personne qui vous appelle en vous proposant un super job parce qu’elle pense que vous avez les compétences pour ce job. Il se fait qu’elle a les mêmes compétences que vous. Pourtant, elle s’est elle-même sortie de l’équation.

Voilà le genre d’opportunité que tu rates quand tu te laisses dominer par la peur ! Et ce, même si c’est inconscient.

Du syndrome de l’imposteur à l’importance du coach

Le fait qu’on n’ait pas nécessairement conscience de comment le syndrome de l’imposteur influence nos vies, nous amène à l’importance de se faire guider par un coach…

La première fois que j’ai fait une séance de coaching, j’ai découvert que mon rapport au temps était peut-être la cause de certains de mes soucis. Comme je n’en avais pas conscience, je n’aurais jamais pu mettre cela en évidence sans l’aide d’un coach.

En plus, avec le coach, on passe à l’action !

On a des petits exercices, des petits défis à mettre en place. Et dans le cas contraire, on doit rendre des comptes.

Ça t’oblige à être honnête avec toi-même. Ce qui peut être un bon début. 🙂

Le coach est la bonne personne pour t’aider à mettre des mots sur ton syndrome de l’imposteur, mais surtout, t’aider à pouvoir le dépasser.

Le coach va te questionner pour approfondir la réflexion de certains domaines de ta vie.

Mais il va surtout veiller à maintenir un cadre bienveillant.

C’est dire que pour commencer, il va t’obliger à la bienveillance envers toi!

Tout un programme :-)!

Le fait est que d’expérience, se faire aider accélère ton développement personnel. Parce que avoir ce regard extérieur bienveillant sur ta vie, c’est l’assurance d’être sur la bon chemin, dans la bonne direction et ça, ça n’a pas de prix.

Quelle que soit la vitesse à laquelle tu avances, si tu es certain d’être dans la bonne direction, c’est déjà un très bon point. 🙂

Si tu en ressens le besoin, on peut envisager un accompagnement personnalisé…

Voilà un formulaire de contact à remplir pour en discuter directement avec nous… 🙂

Prends soin de remplir les champs du formulaire, nous te recontactons pour préciser tes besoins...

* indique un champ requis

Combien vaut une séance de coaching ?

C’est à toi d’en décider. Quel prix serais-tu prêt à mettre pour avoir confiance en toi par exemple ?

Imagine quelqu’un qui a peur de parler en public. Imagine maintenant toutes les opportunités qu’il va laisser passer si il ne dépasse jamais cette peur-là…

Les conséquences du syndrome de l’imposteur qui n’est pas pris au sérieux peuvent être dramatiques…

Imagine ta vie, si tu avais eu peur de marcher et que tu n’avais jamais dépassé cette peur…

Ton pire ennemi et ses conséquences sur ta vie…

Projette-toi dans 20 ans, et tu as toujours ton syndrome de l’imposteur qui t’empêche de parler en public par exemple.

Pas de discours au mariage de ton meilleur ami, pas de prise de parole en réunion. Impossible pour toi de faire entendre ta voix dès qu’il y a du monde…

Tu as peur que cela se passe mal… Et parce que tu as peur, tu ne vas jamais vérifier si ça se passe mal ou pas…

Imagine cette sensation du regret de ne pas avoir agi plus tôt que quand tu seras sur ton lit de mort… Il y a une chose qui continue de s’écouler sans jamais s’arrêter, c’est le temps !

Les dernières études scientifiques ont même montré que notre perception du temps s’accélérait en vieillissant.

Est-ce que tu auras le temps de t’occuper de ton syndrome de l’imposteur plus tard ?

De quelle ressource as-tu besoin ?

Il n’y a que toi qui peux dire de quoi tu as besoin pour changer et anéantir ce syndrome qui t’empêche de vivre la vie que tu veux vraiment.

Pose-toi la question pour toi…

  • Qu’est-ce qu’il me faut pour vivre différemment les choses ?
  • De quoi est-ce que j’ai vraiment besoin pour vivre ce qui me reste à vivre sans avoir peur de ne pas être à la hauteur ?

Si on reprend notre exemple du gars qui a peur de parler en public… De quoi peut-il avoir besoin ?

  • de confiance,
  • d’entraînement,
  • de reconnaissance,
  • de sens,
  • de voir plus loin, ce que cela peut apporter ?

Nourrir le loup blanc et le désir plutôt que la peur

Encore une fois, chacun aura des besoins différents. C’est pour cela, qu’il est indispensable de faire soi-même le travail d’identification de nos croyances limitantes…

Conclusion

Tu en as marre de subir et tu veux changer les choses ? Ne rate pas l’article suivant qui donnera des pistes pour vaincre ton syndrome de l’imposteur…

N’oublie pas de nous dire dans les commentaires ci-dessous comment le syndrome de l’imposteur agit chez toi.

Aussi, ce n’est pas en restant dans ton coin que ça va changer !

Laisser un commentaire est déjà une manière de passer à l’action :-).

C’est toi qui décides :-)!

Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, n’oublie pas de partager sur les réseaux sociaux ! 😉

Merci de nous suivre!

A bientôt !

Tom & Amande

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 37
  •  
    37
    Partages
  •  
    37
    Partages
  • 37

No Comments

Leave a Comment

​Télécharge en moins d'une minute ​les "7 secrets pour apprivoiser ton TDAH",

​ilsauront forcément un impact très positif sur ta vie.​