Comment pacifier mon égo?

Pour vous abonner à notre chaîne YouTube et ne rien rater des prochaines vidéos cliquez ici

Nouvelle vidéo de notre défi.

Retranscription de la vidéo.

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode, de la source positive, aujourd’hui nous allons vous parler de de vous ou plutôt de votre égo.

On a tous déjà entendu parler de l’égo, mais finalement est-ce qu’on s’en fait une juste représentation ?

Définir l’égo

L’égo pourrait être comparé à un petit parasite qui prendrait le pouvoir en nous et qui chercherait à exister de plus en plus. Rassurez-vous, car ce parasite n’est qu’une illusion. Pour exister, il doit s’identifier à un comportement, à un statut, à un sentiment ou une émotion.

Bref il s’identifie au fait d’être quelqu’un, de ressentir quelque chose, ou d’avoir quelque chose en sa possession.

Dans le langage courant, l’égo est souvent assimilé à quelqu’un qui aurait une forte image de lui, on dit d’ailleurs : il a un égo surdimensionné.

Toujours dans le langage courant, on associe ça à de la prétention.

Mais en fait, à y regarder de plus près, s’il est conseillé de se libérer de notre égo, ou en tout cas de le pacifier, ce n’est pas tant parce que c’est prétentieux, mais plutôt parce que c’est limitant.

Quand vous dites, je suis triste, c’est votre égo qui parle, il s’identifie à la tristesse…  Mais vous n’êtes pas que triste, parfois aussi vous êtes heureux. Se définir en s’identifiant à une émotion est très limitant, c’est la même chose quand vous vous définissez par rapport à votre métier, vous n’êtes bien évidemment pas que votre métier.

Comment se libérer de votre égo ?

Lutter contre son égo n’est certainement pas la bonne manière de le pacifier. En effet, éliminer son égo ça reviendrait à éliminer toutes nos passions, nos désirs et  nos envies, etc.

Autant dire que c’est peine perdue…

L’idée serait plus de nous accepter tel que nous sommes, de commencer à nous aimer à nous connaître vraiment, à nous voir d’une manière moins limitante.

Nous ressentons toujours le besoin d’exister à travers un rôle…

Notre gros défaut

Nous pensons à tort qu’être un être n’est pas suffisant… et pourtant… si on écoute les grands sages de la planète, le secret de la paix intérieure, du bonheur se trouverait là…

Ne pas se prendre pour ce que nous ne sommes pas.

Pas tellement parce que c’est prétentieux, mais parce que c’est limitant.

Une piste de pacification

Le chemin serait de trouver l’estime de soi, il est plus facile de se libérer de l’égo quand vous vous aimez… Le travail consiste alors à éplucher l’oignon.  Qui suis-je sans ce que je fais et sans ce que j’ai et sans ce que je ressens ?

Un exercice qui provient d’un psychologue, Stephen GILLIGAN permet de travailler dans ce sens. À chaque fois que l’on se décrit que l’on s’identifie, le jeu serait de se décrire aussi par le contraire.

Par exemple, je suis malheureux deviendrait je suis malheureux et je suis aussi heureux et qu’est-ce que c’est bon d’être les deux à la fois. L’idée est de sortir petit à petit du monde de la dualité pour allez vers celui de l’unité.

Cet exercice qui permet de mettre d’autres mots sur notre façon de nous identifier avoue un triple rôle :

 

  • Accepter l’autre face de la pièce en nous, présente, mais refoulée
  • Réunifier ces éléments opposés en lâchant prise sur notre image ou notre besoin de perfection
  • Se libérer de son égo en dédramatisant nos tendances égotiques et en apprenant à en rire… Le rire crée une distance sur les événements et rire de soi même est un chemin vers le moment présent.

Conclusion

Si vous prenez conscience que vos tendances sont ridicules, votre égo a plus de mal à s’en emparer.

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, j’espère que ce petit exercice pour débuter un travail de pacification de votre égo vous aura parlé. Vous pouvez commencer à le pratiquer avec d’autres lorsque l’autre se dévalorise par exemple…

Exemple : Je suis vraiment nul dans tel domaine… c’est vrai que tu es nul dans ce domaine, mais tu y es aussi très fort… et c’est agréable de penser que l’on est les deux en même temps, cela nous rend plus grand, plus vrai… Nul et très fort en même temps…

Vous pouvez vous abonner à la chaîne en cliquant sur le bouton qui vient de s’afficher. Pour le reste, rendez-vous sur le blog pour télécharger gratuitement notre guide 5 concepts qui ont changé notre vie. Merci de nous avoir suivis et de partager cette vidéo si elle vous a plus. À très bientôt pour une prochaine vidéo.

Tom & Amande

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 21
  •  
    21
    Partages
  •  
    21
    Partages
  • 21

No Comments

Leave a Comment

​Télécharge en moins d'une minute ​les "7 secrets pour apprivoiser ton TDAH" ​ilsauront forcément un impact très positif sur ta vie.​