Interview avec un maître praticien PNL – Qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne?

J’ai rencontré Christophe Mattéi, un maître praticien PNL, le formateur de référence en ce qui concerne la PNL sur toute la Zone Océan indien… Et nous avons décidé de vous faire bénéficier de cette rencontre. 🙂

Voici une interview d’une dizaine de minutes qui explique très clairement ce qui se cache derrière ce terme barbare de Programation Neuro Linguistique et surtout, par quels mécanismes cela fonctionne.

Est-il possible de reprogrammer notre cerveau pour mieux réussir?

Où se trouve la limite entre la manipulation et la juste utilisation de cette méthode?

Vous saurez tout en visionnant la vidéo.

Et si vous la regardez jusqu’au bout, il y aura une petite surprise pour vous 🙂


CLIQUEZ-ICI POUR RECEVOIR PAR MAIL LA VIDEO DE LA DEMONSTRATION

Transcription de la vidéo :

Pour vous abonnez à notre chaine et recevoir les vidéo avant leur publication sur le blog cliquez ici

-Bonjour à tous, aujourd’hui, nous avons la chance de rencontrer Christophe Mattéi que l’on peut considérer comme un expert en PNL, alors aujourd’hui à travers cet interview, nous allons voir ensemble si la PNL peut nous apporter quelque chose de positif pour que la vie soit plus fluide, pour que nous puissions devenir une meilleure version de nous-mêmes au quotidien…Christophe bonjour, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots s’il te plait?

-Christophe Mattéi, âgé de 49 ans, je suis enseignant certifié en PNL depuis 10 ans, c’est-à-dire que j’ai le droit de faire des formations et de délivrer des diplômes à mon tour. J’ai toujours été intéressé par le potentiel humain, donc je suis passé un petit peu par toutes les écoles et finalement c’est la PNL qui me correspond le plus.

-PNL Programation Neuro Linguistique, c’est un peu compliqué comme terme, comment on peut mettre des mots simples là-dessus?

-La PNL c’est l’étude et l’intervention  sur la réalité subjective de chaque personne. Puisque nous voyons le monde à travers des représentations et nous filtrons le monde à travers nos capacités visuelles auditives, etc… Ma deuxième définition qui va peut-être être plus simple c’est le “L” correspond à linguistique, notre comportement verbal, non verbal, paraverbal, par exemple le ton de ma voix, si je suis stressé ou pas affecte notre système nerveux donc “Neuro” et affecte aussi par conséquent celui des autres, par contagion comportementale.  Et tout cela est reprogrammable, recodifiable et dé programmable si c’est quelque chose qui nous nuit.

-OK donc on peut vraiment reprogrammer un circuit neuronal, programmer son cerveau pour changer les choses?

-Ou tout à fait, pour réussir, pour avoir de meilleure relation avec les autres. Notre cerveau, finalement il est matraqué du matin au soir par les médias.  On pourrait dire que nous sommes des neuro-esclaves. Facebook et les réseaux sociaux en général nous disent quoi aimer, qui aimer qui détester en qui croire, etc… Nous sommes formatés parce que l’on appelle en sociologie, des prêts à penser. Et la PNL permet de comprendre tout cela de prendre de la hauteur, d’aller vers un peu plus de philosophie. Un peu plus de pragmatisme pour aller à la rencontre de soi à la rencontre de son chemin.

-La PNL on n’y a pas accès comme ça, donc comment on peut avoir un bénéfice avec la PNL, on peut bien sûr aller voir un praticien quelqu’un qui va faire une séance de coaching type PNL… Est-ce que l’on peut aussi utiliser la PNL au quotidien dans sa vie?

-Bien sûr

-Qu’est ce qu’elle peut nous apporter au quotidien, très simplement? Comme cela, tu pourrais nous donner quelques clés?

-Très simplement, il y a un projet que tu voudrais réaliser, et bien il y a une façon PNL de le réaliser, on appel cela le PACVORE, ton objectif doit être Précis, formuler à l’Affirmative, le C c’est pour Contextualiser, c’est ou c’est quand? Le V c’est Vérifiable, quels sont les indicateurs de réussite? le O ce sont les Obstacles, le R ce sont les ressources que tu vas pouvoir exploiter pour réaliser ton objectif. Et le E, c’est l’ÉCOLOGIE , c’est à dire la gestion des conséquences, c’est à dire en réalisant cet objectif, on va s’assurer qu’il n’y a que du bonus dans ta vie. Donc tu peux te fixer des objectifs qui soient sportifs, professionnels. Tu peux surtout sortir de ce que l’on appelle les prêts à penser, les truismes, les stéréotypes pour te façonner ta propre idée du monde et ta propre  réalité du monde.

-Ce que tu appelles les prêts à penser, ce sont nos croyances?

-Ce sont nos croyances, ce sont nos représentations du monde, que les sociologues Bourdieu et Passeron appellent les habitus. C’est une tradition, chez nous c’est judéo-chrétien qui est déterminante pour l’individu dans la mesure ou elle façonne son mode de pensée et son mode de croyance. Et il y a souvent des croyances limitantes, avec la PNL, on va pouvoir les identifier, et on va pouvoir les dépasser.

-Il y a toujours un côté qui peut faire peur à cela, programmer ou reprogrammer le cerveau de quelqu’un… On imagine bien que les publicitaires par exemple ont bien compris les principes et les utilisent. Où se situe la limite éthique, car c’est un outil très puissant…

-Je comprends bien la question d’autant qu’elle m’a souvent été poser dans le cadre des formations… Manipuler, c’est amener l’autre ou l’on voudrait qu’il soit, influencer c’est amener l’autre à l’endroit où lui même voudrait aller… Donc c’est l’aider à avancer sur son chemin… et là on peut l’influencer, c’est-à-dire que son conscient et son inconscient vont volontiers vers cette destination. Si quelqu’un veut perdre du poids, mais n’y arrive pas p des raisons de croyances limitantes, de comportement alimentaire, de grignotage, etc… On va lui permettre de se ressourcer avec son moi profond pour aller vers ce mieux-être.  Alors que la manipulation, c’est amener l’autre là où on veut qu’il aille, et ça c’est le travail des publicistes. La technique est la même la grosse différence se situe dans le fait que l’autre est demandeur dans un cas et pas dans l’autre…. Et ça, c’est très important. On répond à une demande. Je voudrais préciser qu’il y a deux niveaux : praticien et maître praticien. Praticien, on étudie les comportement et maître praticien, on intervient sur les croyances et les capacités, les standards, tout ce qui façonne notre vie en gros… Donc le maître praticien en PNL va aider l’individu à aller au meilleur de lui même. C’est ce que je fais en coaching de tennis, de karaté, de surf, j’amène l’autre à aller vers son meilleur lui-même, mais en aucun cas je ne l’ai manipulé…

-Est-ce que tu peux essayer de nous expliquer comment cela fonctionne? Imaginons quelqu’un qui a une forte croyance qui est limitante… Comment ce qu’on peut remplacer et reformater cette croyance limitante?

-Tu peux me donner un exemple s’il te plait? Je fonctionne mieux avec des exemples.

-Par exemple moi, j’ai assez difficile avec l’aspect commercial des choses, j’ai toujours l’impression  que c’est compliqué, que je vais embêter les gens…Voilà un exemple pour prendre quelque chose qui me concerne…

-Très bien, merci c’est un exemple très précis. Je t’amènerais à imaginer dans 5 ans les conséquences négatives de cette croyance, comment elle t’affecte toi, aux niveaux des traits du visage, comment cette croyance affecte ton épouse, tes enfants et tous les gens que tu côtoies. Ensuite je te futuriserais ” excuse-moi de l’invention du mot très Jean Claude Van Damme. Je vais te futuriser dans 10 ans, puis dans 20 ans puis 15 minutes avant la fin de ta vie. Tu ne t’es toujours pas débarrassé de cette croyance limitante. Elle a affecté ton entourage, elle t’a affecté, puis je fais une interruption de schéma. Par exemple je te demande ton numéro de téléphone, ton numéro de carte sociale, je t’amène en position méta, c’est une position ou l’on est au-delà de l’exercice.  Je crée une rupture de schéma dans ton schéma biologique qui correspond à des algorithmes biochimiques en fait. Tout d’un coup tu as plein d’adrénaline, plein de cortisol , des n’euros transmetteurs stimulent ton cerveau reptilien qui ne sait faire que 3 choses : fuir combattre, s’immobiliser… À ce moment tu es tétanisé par l’exercice, tu te dis, mais ou est-ce qu’il veut aller Christophe, je ne comprends pas, ce n’est pas ça du tout que j’attends de lui et là… on fait l’inverse. Je te projette dans l’idée que soudain tu t’es mi à croire qu’il y avait les possibilités pour toi sur le marché économique et que la loi d’abondance fonctionnait pour toi à partir du moment ou tu croyais en toi. Quelles conséquences dans 5 ans, dans 10 ans, 15ans à la fin de ta vie? Et automatique, tu vas être attiré par ce qui te réussit. Puisque le cerveau fonctionne par élimination et il élimine le “mal” systématiquement… Cela s’appelle le schéma de Dickens . C’est une bonne façon de distinguer deux croyances limitantes, une qui t’aide et te porte et l’autre qui te fait souffrir.

-OK donc l’idée c’est de se visualiser dans une situation future et de ressentir comment on vivrait la chose?

-C’est ça, en PNL on revient toujours sur ce que l’on appelle le VAKOG, ce sont tes ressentis ,Visuel, Auditif, Kinestésique, Olfactif et Gustatif.En fait qu’est ce que tu intègres et que tu ressens de ce qui se passe?

-La question suivante c’est que ça à l’air magique et rapide comme méthode, mais est-ce que c’est quelque chose qu’il faut reproduire plusieur fois ou bien est-ce que le déclic suffit à changer définitivement la situation?

-Tu fais appel à ce que l’on appelle la notion d’élégance en PNL… C’est le fait d’arriver au même résultat avec moins de souffrance. Je donne un exemple : une personne qui est alcoolique. Il va tous les joursvoir son Psy, en disant je suis alcoolique, il se maintient avec un code-barre :”je suis alcoolique”? Donc j’ai un comportement compulsif vis-à-vis de l’alcool, j’ai une tendance d’évitement de mon travail, je suis en arrêt de maladie, etc… Et puis tu as une autre personne qui se dit, je suis alcoolique, mais ce n’est pas moi, c’est juste une émotion que je vis et je peux m’en débarrasser. A travers des exercice et des technique qui peuvent l’influencer vers le bon “moi”, pour autant qu’il y ai un bon “moi” façon de parler … Un moi qui est débarrassé de cette tare qui est l’alcool, à ce moment-là la personne peut dire j’y suis arriver avec moins de souffrance. Ensuite c’est comme un interrupteur, une fois que la lumière est allumée, ce n’est pas la peine de l’allumer, l’éteindre et ainsi de suite. La lumière a été allumée, le déclic s’est fait. Après ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas travailler sur l’environnement, l’alcoolisme mondain, les copains à éviter, les mauvaises habitudes en générale. Il y a un ensemble de choses à mettre en place. Mais ce n’est pas obligatoire de souffrir aussi longtemps avec une étiquette au milieu de son front qui dit “je suis nul, je ne pourrai pas avoir de bonne relation professionnelle, etc. “

-La PNL finalement, elle fait toujours appelle à savoir comment notre pensée peut influencer notre comportement, c’est ça?

-C’est ça, mais à la différence des thérapies comportementalistes du début du siècle. Si on reprend par exemple l’alcool, on donnait un comprimé qui donne un mauvais gout à l’alcool, ça, c’est un processus behavioriste. Beavior,  ça signifie comportement. Donc par un comportement, on était dégouté de l’alcool. Maintenant on a des thérapies cognitivo comportementalistes dont fait partie la PNL à un certain degré. Ce qui permet de trouver les pensées gachettes qui activent l’envie de boire et de les désamorcer. Donc on est plus sur une approche behavioriste de l’individu maintenant in est sur une approche cognitivo comportementaliste.

-Donc, on va vers le positif en fait?

-Toujours…

-Christophe , je te remercie, tu m’as proposé aussi de faire un exercice pratique, comme je ne sais pas combien de temps cela va durer, je propose qu’on remette cela pour une autre vidéo.  Ceux que ça intéresse, je mets un lien pour accéder à la vidéo ou Christophe va faire une démonstration PNL avec moi en Cobbaye.

Donc voilà, si cela vous intéresse, vous cliquez sur le lien juste ici pour recevoir par mail la vidéo de démonstration…

A très bientôt

Tom & Amande

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 62
  •  
    62
    Partages
  •  
    62
    Partages
  • 62

1 Comment

  • Kawkaw 24 février 2018 at 21 h 17 min

    Bonsoir, très intéressante vidéo j’ai hâte de voir la suivante avec l’exercice

    Reply

Leave a Comment

​Télécharge en moins d'une minute ​les "7 secrets pour apprivoiser ton TDAH",

​ilsauront forcément un impact très positif sur ta vie.​