Le secret des émotions positives

Quand la science cherche le sens de la vie…

Barbara Fredrickson est une neuropsychologue de référence au USA, spécialisée dans la recherche sur les émotions positives. Elle a écrit le livre “mieux vivre grâce à la pensée positive » dans lequel elle partage les résultats de ses recherches sur le sujet.

A ce jour, elle dirige un laboratoire entièrement dédié au rôle individuel et social des émotions positives à l’université de Chapel Hill en Caroline du Nord. Elle a dédié sa vie à l’étude des émotions positives et fait partie aujourd’hui de la seconde génération de chercheur dans ce domaine. Elle a développé une théorie intéressante à propos du rôle des émotions positives dans nos vies actuelles.

Le rôle primordial des émotions « négatives » !

Ce sont elles qui ont permis à nos ancêtres de survivre. En effet, dans un monde où le danger est présent partout, où vous risquez réellement votre vie à chaque instant, on comprend bien le rôle de la peur, par exemple. Lorsqu’ils se retrouvaient face à un félin prédateur, il était intéressant pour nos ancêtres d’avoir peur car la peur permettait de mobiliser toutes leurs énergies pour fuir ou pour affronter la bête. De même, lorsqu’ils étaient attaqué par un groupe rival qui leur volait leurs peaux ou leur nourriture, la colère permettait également de rassembler leurs forces pour défendre leurs intérêts. C’est ainsi que les émotions “négatives” ont traversé les temps à travers l’évolution de l’homme. Elles avaient un rôle dans notre survie. Aujourd’hui, nous sommes toujours sujet à vivre de telles émotions et elles ont toujours un rôle à jouer! Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire la fin de l’article Comment aider un ami qui vit un drame.

Qu’en est-il du rôle des émotions positives ?

L’hypothèse de Barbara Fredrickson est qu’elles ont permis à nos ancêtres d’être plus créatif. Elles auraient au fil du temps permis d’élargir leurs perspectives et d’acquérir de nouvelles ressources physiques, sociales, intellectuelles et psychologiques. Lorsqu’ils se sentaient comblés et en sécurité, nos ancêtres faisaient l’expérience d’une pensée positive profonde. Le début du sentiment de bien-être aurait incité les premiers hommes à l’acquisition de nouvelles compétences. Et ceux qui savaient en profiter se voyaient mieux préparés à affronter les nouveaux éléments de changement et d’adaptation! La sélection naturelle a donc gardé puis affuté, au cours de notre évolution, les émotions qui sont bénéfiques pour nous et c’est tant mieux. Aujourd’hui, les humains que nous sommes peuvent encore en ressentir les effets bénéfiques!

Ce qui a permis à nos ancêtres d’évoluer, ce qui était bon pour eux, l’est encore aujourd’hui pour nous. Tout comme eux, depuis que nous sommes bébé nous avons besoin de l’aide des autres pour nous nourrir et nous protéger. Nous avons aussi besoin d’apprendre, de comprendre et de grandir pour devenir un homme ou une femme :-).

Rien n’a changé, si ce n’est que la science au travers de multiples études sur le sujet a conforté la théorie de Barbara Fredrickson.

Les émotions positives nous rendent meilleurs …

Grace à elles, nous sommes :

  • plus créatifs,
  • plus sociaux,
  • plus flexibles,
  • plus enclins au changement,
  • plus attentifs,
  • plus actifs,
  • plus ouverts à l’information,
  • plus résistants aux maladies,
  • et nous vivons plus longtemps.

Voici un lien vers le rapport d’étude en anglais qui met en évidence ces caractéristiques extraordinaires des émotions positives.

Comment les émotions positives influencent-elles notre vie?

– la joie 

émotions positive

Elle stoppe la libération de cortisol qui n’est autre que l’hormone du stress et favorise donc la détente du corps et de l’esprit. Elle joue un rôle de média entre les êtres humains car les bonnes nouvelles sont partagées très rapidement. Lorsque vous êtes joyeux, vous transmettez un peu de cette joie aux autres de manière très naturelle. Essayez de vous souvenir d’un moment où vous avez rencontré une personne particulièrement en joie. Vous n’avez probablement pas pu retenir un sourire. Cette émotion est particulièrement contagieuse. Voilà une bonne nouvelle 😉

– la reconnaissance et la gratitude

Elles participent toutes les deux à la prise de conscience du chemin déjà parcouru. C’est le moment où vous voyez les bénéfices de tous vos efforts et de ceux de vos semblables. Lorsque vous éprouvez un sentiment de gratitude, vous vous rapprochez de votre vraie nature, vous vous aimez plus et vous aimez la vie…

Pour ce qui est de la reconnaissance, il y a un exemple qui fait écho chez de nombreuses personnes : celui du rapport que nous avons avec nos parents. Au début de cette relation, nous nous sommes identifiés à nos parents, ensuite nous restons dépendants encore un bon moment. Plus tard, nous tentons de nous différencier car tout ce que nous voulons, c’est de ne pas être nos parents. Ceci est probablement dû au fait que nous avons pris conscience de l’influence qu’ils avaient sur nos vies. C’est le moment où nous voyons surtout leurs défauts et ce que ces défauts ont eu comme répercussion dans nos vies.

La reconnaissance intervient lorsque cette prise de conscience permet de se rendre compte que nous ne serions pas nous sans eux. Si à ce moment-là, nous avons retrouvé notre totale liberté par rapport eux, alors nous pouvons accepter pleinement nos parents tels qu’ils sont tout en étant pleinement reconnaissant.

Nous pouvons avoir de la gratitude et de la reconnaissance envers eux, bien qu’ils soient loin d’être parfaits et que nous ne serons pas non plus parfait dans notre rôle de parent. La véritable reconnaissance passe par l’absence de jugement, ce qui n’est pas toujours facile à accepter, mais cela fait tant de bien… Nous pensons que chaque parent fait de son mieux avec les outils qui sont à sa portée.

– la sérénité

sérinité

La sérénité est une émotion positive intéressante, car elle nous permet d’appréhender la vie dans un monde sans peur. On en a déjà parlé, la peur et particulièrement les peurs irrationnelles sont de véritables barrages qui nous empêchent d’accéder à nos ressources. A l’inverse, la sérénité permet un plein accès à l’ensemble de nos ressources déjà présentes. Elle est également une base solide pour acquérir de nouvelles ressources.

– l’intérêt/ la curiosité

regard

C’est un peu la fondation de toutes les émotions positives. La curiosité nous invite à comprendre. L’homme s’émerveille de ce qu’il ne comprend pas mais cherche à tout prix à percer le mystère. Cette quête de “vérité” nous invite à acquérir plus de savoir dans l’espoir de comprendre tel ou tel aspect de notre environnement. On retrouve ici la base d’un état d’esprit positif :

  • Curiosité,
  • Apprentissage,
  • Compréhension.

– l’espoir 

espoir

L’espoir d’une vie meilleure, ou pour être plus précis l’espoir de conditions de vie meilleures, nous pousse à mettre en place de nouvelles expérimentations pour améliorer notre confort, apprendre plus vite, se déplacer plus rapidement, éradiquer les maladies, etc. L’espoir est lié aux rêves de l’homme et les rêves sont d’excellents moteurs pour l’évolution de l’humanité. Un jour peut-être l’homme volera et moins d’embouteillages il y aura… 😉

– la fierté

fierté

C’est ce sentiment qui naît du fait d’avoir bien fait les choses, d’obtenir un impact positif sur notre vie et celles des autres. C’est absolument essentiel! Imaginez un monde sans fierté… Vous construisez le projet de votre vie et une fois que vous avez terminé, vous ne ressentez absolument rien voire pire vous vous sentez mal, vide et sans énergie. Dans ces conditions, il y aurait peu de grands projets en construction. La fierté se transmet aussi très bien à un groupe, une équipe. Quand l’homme collabore, travaille avec d’autres vers un objectif commun et qu’il y parvient, la fierté rend le projet encore plus grandiose.

– l’amusement

C’est la source de tous les apprentissages. Les animaux apprennent tout ce qui est primordial pour eux en s’amusant. Les nouvelles pédagogies que l’on appelle souvent “alternatives” l’ont bien compris et organisent l’apprentissage sur la base du jeu, comme la pédagogie Montessori par exemple. Il est toujours beaucoup plus facile d’apprendre et de créer en s’amusant. L’amusement donne en soi un sens sufisant à la vie. L’amusement se partage également. Regardez une petite bande d’enfants construire une cabane et vous comprendrez tout cela très vite!

– l’inspiration

Elle se rapporte à la connexion. Nous sommes ici au creux du berceau de la spiritualité et de l’art en général. Deux vecteurs de transmission de cette inspiration. L’inspiration est comme une chaîne sans fin. Lorsque vous êtes connecté, conscient, attentif et en sécurité, il existe un espace pour l’inspiration. À votre tour, grâce à l’inspiration vous agissez de manière à inspirer les autres. L’inspiration permet à un seul individu au point de vue différent des autres, de faire évoluer tout le groupe.

– l’admiration

admiration

L’admiration aussi nous pousse à devenir meilleur. Lorsque vous admirez quelque chose ou quelqu’un, vous créez un modèle : une image de vous que vous n’êtes pas encore mais qui fait naître l’espoir que cela puisse arriver…

 

 

– l’amour

L’amour est la plus puissante des émotions positives. L’amour est une force extraordinaire car elle nous place dans un état qui envoie le message tout va bien. Avec l’amour, nous vivons dans l’instant présent. Nous pouvons nous reconnecter à ce que nous sommes vraiment. S’aimer soi-même, nous invite à accepter notre vie telle qu’elle est et à accepter l’autre tel qu’il est. Avec l’amour, le jugement disparaît. C’est un des thèmes les plus inspirant pour l’homme.

La pensée positive au quotidien

La pensée positive conduit aux émotions positives. Elles favorisent des comportements positifs et ont un pouvoir de contagion sur nos environnements professionnels et personnels.

Vous avez du mal à ressentir des émotions positives ?

Dans son livre, Barbara Fredrickson a déterminé qu’il existe un moment, un instant de bascule entre le monde des émotions positives et celui des émotions négatives. Il semblerait que la pensée positives ait des effets durables sur nos vies lorsque nous arrivons à percevoir ce qui nous arrive de manière positive dans un rapport de 1 pour 3.

Il n’est pas question d’envisager un monde de bisounours où tout va tout le temps bien… Elle explique juste que si vous arrivez à interpréter 1 situation sur 3 de manière positive, vous vous placez dans une spirale positive. En deçà de ce rapport, vous restez dans une spirale négative…

Alors bougez-vous et commencez dès aujourd’hui à voir le positif qu’il y a tout autour de vous… Il suffit parfois juste de changer le regard que vous posez sur ce que vous vivez…

Si cet artcile vous a plu, merci de partager et de semer avec nous des graines d’optimisme sur les réseaux sociaux!

A bientôt!

 

Tom & Amande

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

No Comments

Leave a Comment

​Avez-vous déjà reçu votre guide gratuit? ​Téléchargez-le ​maintenant :
"5 concepts incontournables pour changer votre vie"
x