T’as déjà retrouvé tes clés dans ton frigo?

Le trouble de l’attention c’est quoi?

Tu veux comprendre le trouble de l’attention, tu vas voir ce n’est pas très compliqué. Dans quelques lignes, tu sauras si toi aussi tu es sujet à ce petit handicap qui peut se révéler être une chance extra ordinaire:-).

Petite précision, on parle de trouble seulement si il y a souffrance de la personne ou de son entourage… ou si on peut mettre en évidence des altérations sociales professionnelle ou familiale…

Alors, dis-moi si tu te reconnais dans ces affirmations :

  • Il m’arrive régulièrement de m’appeler moi-même pour retrouver mon téléphone.
  • Parfois, quelqu’un me parle, je sais qu’il me parle, mais je pense à toute autre chose, en fait pour être honnête à ce moment précis, j’aimerais qu’il se taise…
  • Je fais facilement des listes de tâche à faire, mais j’ai bien du mal à les planifier et surtout à respecter cette planification…
  • Je suis capable d’être extrêmement concentré quand je suis intéressé, mais une simple mouche attire mon attention quand le sujet m’ennuie.
  • Je suis quelqu’un d’enthousiaste et de passionné.
  • Je déteste la routine.
  • Les choses prennent toujours plus de temps que ce que j’avais prévu.
  • Il m’arrive de me mettre en colère alors que tout allait bien un instant avant.
  • Je lis parfois trois livres en même temps.
  • Je prends des notes sur des feuilles volantes que je retrouve un peu partout.
  • Parfois je cherche ma voiture sur le parking du super marché.
  • La télévision a le pouvoir de capter mon attention, si je mange dans un bar, je ne peux pas m’empêcher de la regarder, même si je suis avec quelqu’un…
  • Je mets parfois mon teeshirt à l’envers et il m’arrive de mettre des chaussettes dépareillées.
  • J’ai des difficultés d’endormissement, je pense trop, je fais des liens avec tout, ça ne s’arrête pas, alors je me relève et je travaille…
  • Je me sens apaisé quand je bois un verre de vin, le rythme de mes pensées ralentit.
  • J’ai parfois envie de terminer les phrases des autres.
  • Je me ronge les ongles.
  • Quand je roule vite, j’ai le sentiment de faire plus attention.
  • Je suis d’humeur changeante, ça peut aller très bien , puis très mal pour un rien…
  • Parfois, j’ai une idée et il faut que je l’applique tout de suite, c’est plus fort que moi.
  • Je n’aime pas les jeux de société qui dure longtemps…
  • Il m’arrive d’interrompre la conversation des autres pour donner mon point de vue…
  • J’ai une tendance à procrastiner, surtout les choses que je déteste faire.

Alors, dis-moi, est-ce que tu te reconnais dans ces affirmations, ou une partie d’entre elles?

Ce sont des choses qui peuvent t’arriver quand tu as un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyper activité… Le TDAH

On parle souvent d’enfant Hyper actif, mais ce que l’on sait moins, c’est qu’un enfant hyper actif qui grandit devient un adulte TDAH… Les symptômes, bien qu’ils s’estompent avec l’âge, peuvent perdurer chez l’adulte…

Que faire face à ce constat?

Premièrement, il faut apprendre à vivre avec, parceque’il n’y a aujourd’hui aucun traitement  capable de faire disparaître ce trouble, tout au plus ils permettent d’en diminuer les effets négatifs…

En plus, de toi à moi, depuis le temps que tu es comme ça, il y a déjà beaucoup de choses que tu as appris à compenser par toi-même. Peut-être que tu as mi en place des techniques pour y remédier. Tu notes tout, tu te fais des rappels, tu t’envoies des mails pour ne rien oublier, tu es très rigoureux sur les horaires, etc etc. Il y a une multitude de choses que l’on met en place de manière inconsciente pour pouvoir vivre avec et faire face au quotidien.Mais au prix de quelle fatigue…

La bonne nouvelle, c’est que l’on peut aussi mettre en place de choses de manière consciente :-).

Mais avant de t’en parler, je voudrais revenir sur ce que l’on appelle, le premier pilier de la conscience, l’attention.

Attention, sois attentif !

Oui, mais à quoi?

Facile à dire… Surtout avec un déficit attentionnel que tu traîne depuis ton enfance…

Être conscient de ce que tu vis et de comment tu le vis, c’est effectivement la clé aussi pour comprendre ton déficit d’attention.

Si le sujet de la conscience t’intéresse, tu trouveras en cliquant ici, une vidéo qui explique très bien les 4 piliers de la conscience et qui place l’attention comme un élément déterminant de la conscience… Le principe étant que si tu es attentif, tu portes ton attention vers quelque chose. Tu es donc conscient de cette chose.

Si on décortique cette attention qui peut parfois te faire défaut, à moi aussi d’ailleurs, on remarque qu’il y a 3 phases distinctes à mettre en place pour devenir vraiment attentif…

1 filtrer les stimulations,

Alors là, c’est ta capacité à diriger ton attention de manière consciente vers quelque chose de précis, par exemple, le discours de quelqu’un, ou un geste d’art martial, ou encore un son d’une faible intensité… Tout ça dans une immensité de stimulus distracteurs.

Quand on est sujet au déficit attentionnel, cette première étape est déjà très délicate, car si un joli petit oiseau vient se poser sur une branche derrière ton interlocuteur, tu risques de mettre toute ton attention sur ce petit oiseau et de ne plus en écouter ton interlocuteur.

2 soutenir l’attention dirigée

Ce n’est pas tout d’être arrivé à diriger ton attention sur ta cible, maintenant il faut que tu puisses soutenir cette attention sélective pendant une durée suffisamment longue pour venir à bout de la tâche qui t’incombe en ce moment… et ça… c’est pas le plus simple… En fait, tout dépend de la durée de la tâche et du plaisir immédiat que tu en retires.

3 tester ta flexibilité attentionnelle

Cela permet de passer d’un  stimulus à un autre stimulus en cas de besoin. Tu es hyper concentré sur ton dernier mandala quand soudain, ton téléphone sonne… Quelle sera ta capacité à anticiper de lâcher ton attention sur le mandala, de repérer le téléphone, de te lever et de décrocher avant la 4e sonnerie? Voilà un exemple de flexibilité de tâches liées à l’attention. C’est-à-dire que tu es alerte aux signaux qui te parviennent et que tu es capable d’anticiper la séquence de tâches à venir…

Chez un enfant ou un adulte atteint du Trouble déficitaire de l’attention, ce sont ces trois étapes du processus attentionnel qui sont sujettes à la défaillance…
Tu sais, c’est une spécificité de ton cerveau. Un cerveau de TDAH n’est pas un marathonien, mais un sprinter, avec toutes les conséquences qui en découlent.

Ce que tu peux mettre en place face à ta distraction

Un traitement médicamenteux

Il existe un traitement qui à des effets très positifs sur le trouble de l’attention… C’est un traitement qui est bien entendu sous contrôle médical et qui n’est prescrit qu’en cas de souffrance avérée à cause du trouble, donc, il n’est pas pour tout le monde et sa prise est toujours conditionnée à un suivi médical. Je ne suis ni médecin ni psychiatre et je ne me permettrai donc pas le moindre conseil en la matière :-)…

La psycho éducation

C’est finalement ce que je connais le mieux pour luter contre ce fichu TDAH…

C’est l’idée de faire de l’apprentissage de comportement de compensation positif, je te donne trois exemples ici, mais ce n’est pas exhaustif. La psycho éducation n’a de limite que ta curiosité, ton imagination et ton envie de passer à l’action pour t’améliorer…

  • Un exemple ? Une méthode de prise de note adaptée qui permet de retrouver les notes dont tu as besoin grâce à un outil technologique qui centralise toutes ces notes au même endroit et permet une recherche par mot clé. EVERNOTE, ça à changé ma vie, c’est gratuit et c’est synchronisé sur mon téléphone et sur mon ordinateur, une petite merveille quand tu l’as bien en main… Dès que je m’arrête sur une idée, je la note :-).
  • Un autre exemple ? Une boîte à clé. Tu rentres chez toi, au lieu de poser les clés sur la table, dans le frigo, ou de les laisser dans ton jeans, hop, tu prends l’habitude de les ranger toujours au même endroit. Ce n’est pas très compliqué à mettre en place et tu gagnes un temps fou. Ça marche aussi avec les lunettes 😉
  • Allez encore un petit exemple, quand tu bosses sur ton ordinateur, tu es distrait par les mails qui arrivent, par ton FB qui est ouvert et ton téléphone qui t’envoie des  notifications… Protège-toi de ça et détermine un cadre de travail sans distracteur pendant une durée limitée. Un temps où tu ne peux pas être dérangé parce que tu l’as choisi… Tu peux régler sur ton ordinateur et sur ton téléphone le fait de ne pas recevoir de notification. Place une petite minuterie qui détermine ce temps de concentration maximum et profite de ta productivité :-). Si tu cumules le temps gagné sur toute une journée… tu ne vas pas y croire!

Des séances de coaching orientées organisation.

Tu travailles avec un coach pour déterminer la méthode d’organisation qui te convient le mieux, celle que tu es capable de tenir sur la longueur… Il y en a forcément une, mais comme tu es unique, tu vas devoir la construire toi-même. Tu peux quand même t’aider de ce qui se fait de mieux en la question. Voici deux longs articles qui détaillent une méthode très complète de productivité.

ZEN TO DONE PARTIE 1

ZEN TO DONE PARTIE 2

Et une vidéo pour hacker ton organisation sur la semaine…

Voilà déjà quelques ressources à te mettre sous la dent, mais encore une fois, je pense qu’il faut se nourrir de ces méthodes d’organisation, mais les simplifier pour qu’elles nous correspondent au mieux…

Pour un impulsif indomptable, plus c’est simple, mieux c’est !

Je suis certain que tu peux en tirer quelque chose, même avec un profond déficit attentionnel…:-)

Le mot de la fin

Tu sais quoi, j’ai gardé le meilleur pour la fin, il n’y a pas que des côtés négatifs à ce déficit d’attention, cette hyper activité et cette impulsivité… Au contraire…

Tu retrouves peut-être parfois tes clés de voiture dans le frigo, mais tu es aussi et surtout une personne enthousiaste et passionnée, ce qui fait de toi une personne attachante… Et oui, c’est important ça!

Tu es capable de te remettre en question facilement et donc, assez orienté vers le changement. Le changement, c’est la vie !

Une autre petite chose qui n’est pas négligeable, tu es peu influençable et tu as un libre arbitre exacerbé et des idées par milliers grâce à ton mode de pensées popcorn…

Il te reste juste à en attraper une pour la développer :-)…

Et si tu es un mauvais sceptique qui veut des preuves et des exemples, renseigne-toi sur le petit Albert Einstein, il était mauvais à l’école, impulsif, désordonné et inattentif 🙂 Ça ne l’a pas empêché d’écrire la théorie de la relativité qui se confirme aujourd’hui, preuve à l’appui.

Alors fonce, vis ta vie, réalise tes rêves, focalise sur tes passions, c’est toi le chef! Reprends les commandes de ton attention et dirige-là tant que possible vers le positif et ce qui t’intéresse…

Ce n’est qu’un apprentissage de plus…

Faire de ta faiblesse, une force !

On grandit ensemble…

Pour dédramatiser la situation, on peut en rire non ?! Ce matin, j’ai sorti les poubelles. Ce soir, Amande me dit : ” tu sais ce que j’ai retrouvé sur le trottoir ?”

Moi : “Heuu?!? Non, je ne vois pas…”

Amandine : “Le couvercle de la poubelle!”

Je fais de mon mieux… 😉

Toi aussi, je suis certain que tu as des anecdotes de ce genre à nous raconter alors, partage dans les commentaires… Plus on est de fou, plus on rit 😉

Impulsif, indomptable ou presque:-)

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 40
  •  
    40
    Partages
  •  
    40
    Partages
  • 40

No Comments

Leave a Comment

​Télécharge en moins d'une minute ​les "7 secrets pour apprivoiser ton TDAH",

​ilsauront forcément un impact très positif sur ta vie.​