On n’est pas des machines !

Le développement personnel…

trop c'est trop

Pour nous, il y a dans cette expression une fausse bonne idée, celle qui nous pousse à penser qu’il est nécessaire de toujours se développer pour toujours devenir meilleur… Le problème que génère cette fausse bonne idée, c’est qu’à force de vouloir être meilleur, on finit par oublier qu’on est déjà très bien!! Après tout, c’est vrai… on n’est pas des machines!

En fait, tout est question de point de vue… et c’est à chacun de nous de déterminer le seuil qui nécessite une amélioration. En fait, pour nous, c’est surtout quand nous voulons générer un changement que le développement personnel est un outil d’ouverture sur les possibles insoupçonnés!

Sur le papier, ça donne quoi ?

Ce qui est certain, c’est qu’avec le terme “développement personnel”, on n’est pas trompé : c’est en effet très personnel! Et c’est précisément l’intention que l’on a choisi de mettre dans ce blog : un partage d’expérience personnelle. Ça ne veut pas dire que ça va fonctionner pour vous mais ça ne veut pas dire l’inverse non plus. C’est ce qui est intéressant avec les concepts, les idées, c’est qu’il faut les expérimenter pour s’en faire une opinion personnelle qui correspond à qui vous êtes vraiment.

S’il n’y avait pas cette donnée personnelle, cette identité propre que nous avons, la journée type qui suit pourrait bien convenir et même être la réalité de tout le monde 🙂

Journée type :

caféTu te lèves à 6H00 du mat, pour respecter le rythme naturel de luminosité. Tu commences ta journée par une séance d’étirement et de méditation, un temps pour toi, tout seul. Tu prends un petit déj ultra équilibré, que tu savoures paisiblement au milieu de tes enfants qui, sereins, profitent avec toi de ce moment de grâce. Après le petit déj, l’autonomie de chacun fait qu’en moins d’un quart d’heure, tout le monde est prêt à débuter sa journée. Les enfants partent vers une journée d’apprentissage idéal qui fait la part belle au jeu. Toi, tu es frais et dispo pour commencer ta journée de travail et t’attaquer à tes “grosses pierres”… tu sais, ces trucs prioritaires qui passent avant toute chose si tu veux que ton projet avance…

Bref, en plus de toutes les choses du quotidien que tu faisais déjà avant, maintenant que tu te développes personnellement, tu as rajouté à cela des priorités absolues et quotidiennes. Évidemment, pendant tes trajets, pour ne pas perdre de temps, tu écoutes des podcasts spécialisés dans le domaine de ton projet. Quand tu rentres le soir, tu fais du sport parce que tu es conscient que le corps et l’esprit sont liés et qu’en plus, tu as expérimenté que ça te faisait du bien! Tu passes du temps avec tes enfants, tu prends le temps de lire, de méditer, tu fais l’amour, tu profites un max de la vie en voyant tes amis, tu t’adonnes à l’une ou l’autre de tes passions et surtout, avant de te coucher, tu récapitules ta journée pour bien prendre conscience de tout ce que tu as vécu aujourd’hui! Et bien sûr, tu te couches de bonne heure, car tu sais que les heures de sommeil avant minuit comptent double… Tu dors donc comme un bébé et te réveilles frais et dispo pour une autre journée.

En fait, c’est ça le développement personnel ! Sur le papier c’est vachement sympa, tu vis à fond et tu profites de chaque instant 🙂

Sauf que…

On n’est pas des machines !

Attention au burnout du développement personnel :-)! Vous rigolez, mais tous les deux, on est certain que ça existe !

Heureusement, pour alléger un peu tout ça, il y a un cadre bienveillant que vous placez pour vous et vos proches. Un cadre, c’est très personnel aussi… mais on vous partage le nôtre…

Deux cadres pour les règles du jeu!

Ce n’est pas très compliqué, il y a même un moyen mnémotechnique pour les retenir, car oui, nous adoptons deux cadres différents : Le BRIC et le BOAH

Bienveillance, Respect, Implication, Confiance, pour ce qui est du BRIC.

Bienveillance, Ouverture, Authenticité et Humilité pour le BOAH.

Pour le premier, le BRIC, c’est un cadre de coaching évolutif qui nous vient de notre formation chez Créacoach en Belgique.

Évidemment, ce qu’on apprend en école de coaching, c’est que le cadre est très important. Il permet de fixer les règles du jeu que vous êtes prêt à jouer. A côté de ça, on t’explique aussi que tu peux sortir du cadre pour autant que ce soit dit! C’est un peu, comme si tu t’apprêtais à faire une bêtise et parce que tout le monde est au courant de ce que tu vas faire, tu as le droit de le faire. Et oui, ça, c’est une différence entre le statut d’adulte et celui d’enfant. Vous placez le cadre pour vos enfants, tout comme vous placez le cadre pour vous. On appelle cela la liberté.

Donc Bienveillance envers soi et envers les autres ; Respect (pas de jugement ni de soi ni des autres) ; Implication, c’est l’envie de changer ou de comprendre quelque chose et d’y mettre de l’énergie pour y arriver ; et Confiance en soi, en l’autre et en la vie! Oui, la confiance en la vie est aussi indispensable, car on n’obtient pas tout, tout de suite!

Le second cadre, le BOAH, nous vient de l’école des talents, du Value Training et de la pédagogie d’Amélie Fenzi. Ce cadre a été pour nous une évidence à intégrer à notre cadre de vie! Comme les dernières pièces d’un puzzle, ces 4 lettres qui sont venues compléter notre cadre… On remarque tout de suite que la bienveillance est le point commun entre les 2! C’est dire qu’il y en a grand besoin pour tous et partout! Ensuite l’Ouverture, c’est un état d’esprit ; l’Authenticité, c’est une forme d’honnêteté que vous jouez ou pas avec vous-même ; et l’Humilité, c’est l’idée qu’il n’y a pas de sachant dans le domaine du développement personnel, l’idée qu’on peut apprendre de toute les situations.

Ces deux cadres nous aident à relativiser ! Et la première question à se poser avant de s’engager tête baisée dans l’optimisation de son temps de travail, de son apprentissage, est : “est-ce qu’en faisant cela je suis bienveillant avec moi?”

Cette notion est très importante pour ne pas se perdre dans les méandres du développement personnel! La réponse “non” à cette question doit sonner comme une alarme! Car si vous vous sentez mal maintenant dans l’espoir d’aller mieux demain, vous passez à côté de tout ce que le développement personnel peut vous offrir : découvrir que vous êtes libre de choisir ce qui est bon pour vous, qu’on a tous le potentiel de trouver en nous l’harmonie, que la vie est déjà en soi une formidable aventure, …

Vous savez, c’est comme les accords toltèques, les trois premiers vous mettent une pression pas possible tant il faudrait se rapprocher de Bouddha ou de Jésus pour y arriver… mais heureusement il y a le dernier qui est là pour relativiser : Faites toujours de votre mieux… 🙂

A ce cadre que nous venons de partager avec vous, nous rajouterions juste en toile de fond, la loi de Pareto : 20 % de mes actions me donnent 80% de résultats ! 80%, c’est pas mal non?

Un objectif à la fois!

EXTRAORDINAIREÉvidemment, la base de la base, c’est de connaître son objectif et qu’il soit SMART, vous vous souvenez ? On ne va pas revenir là-dessus maintenant, mais si vous voulez vous rafraîchir les souvenirs, cliquez ici…

Sauf que parfois, dans la vraie vie, on se fait embarquer… On se fait comme aspirer… et sort un peu de la priorité de son objectif! On veut sauver quelqu’un ou on se met en colère contre un autre,… Bref, on dépense beaucoup d’énergie! Parfois aussi, on profite de l’instant présent sans objectif autre que d’être qui on est parce que ça, c’est quelque chose qu’on a tout de suite, sans rien devoir faire, sans devoir être quelqu’un d’autre. Évidemment, avoir un objectif, c’est essentiel, mais il est aussi essentiel de vérifier régulièrement que votre objectif est correctement aligné avec vous ! En d’autres termes, que c’est vraiment cela que vous voulez faire…

Et pour réaliser un objectif jusqu’au bout, il faut de la motivation !

La motivation, ça vient d’où?

Telle est la question! On en a tous besoin de cette fameuse potion magique de motivation, alors ça vaut la peine de se pencher sur la question,non ?

Pour tout vous dire, nous avons une théorie là-dessus et pour être plus précis, nous adhérons à une théorie : celle du Value Training !

En effet, dans cette méthode d’accompagnement, on part du principe que la motivation naît d’une combinaison de facteurs qui se mettent en place dans certaines conditions.

Voici ces conditions :

  1. Vous bénéficiez d’un état d’esprit positif. L’état d’esprit est primordial car il repose sur la curiosité, l’apprentissage et la compréhension.
  2. Vous faites ce pour quoi vous êtes fait 🙂
  3. Vous connaissez et vous utilisez vos talents!
  4. Vous connaissez et vous utilisez vos compétences!
  5. Ce que vous faites respecte vos valeurs.

 

Quand vous êtes dans un état d’esprit positif et qu’au quotidien, vous exploitez vos talents au service de vos valeurs, que vous utilisez vos compétences et que vous continuez à en acquérir, alors votre motivation est au top! Vous vous levez le matin avec une pêche impressionnante et une envie de déplacer des montagnes, et ça fait toute la différence. C’est quand on est dans cet état d’esprit que tous les outils du développement personnel sont les plus efficaces!

Malgré tout, une pause s’impose

STOP

Le temps d’une pause est arrivé!

Parfois, on se lève le matin et on a envie de ne rien faire du tout. Parfois aussi, ce n’est pas l’envie qui nous manque, mais c’est notre corps qui nous dit “stop” : un torticoli, des lombaires ou cervicales douloureuses, un mal de tête, une angine, une grippe qui nous cloue au lit,…

Si on n’est pas capable d’être à l’écoute de son corps pour envisager des moments de pause dans toute cette activité qui génère du stress et qu’on met en place nous-même, notre corps se chargera de nous le rappeler et nous forcera à nous arrêter. C’est du vécu! Au moment où nous vous écrivons ces lignes, une douleur insupportable dans les cervicales empêche Thomas de faire toute une série de choses.

Alors, tendons l’oreille et apprenons à nous écouter de l’intérieur pour éviter d’en arriver là. Il y a toutes sortes de signaux d’alerte que le corps nous donne avant de tout bloquer, de verrouiller nos vertèbres ou notre système digestif pour nous empêcher de continuer. Si vous cherchez un alibi pour ne rien faire, rassurez-vous, vous n’en avez pas besoin, parce que, si vous adoptez le cadre qu’on vous a présenté plus haut, rappelez-vous que nous jouons dans le cadre bienveillant que nous avons chacun choisi de mettre en place! 🙂

Si malgré tout, comme Thomas, vous en arrivez là… C’est que vous avez besoin d’une pause urgente, une petite prise de recul, juste prendre conscience que sans ce projet, on est toujours soi, on est toujours extraordinaire. Ciel étoiléPour se le rappeler de temps en temps, placez-vous face à la mer ou sous un beau ciel étoilé et admirez comme c’est beau, comme c’est grand, comme on est tout petit face à l’immensité, mais aussi acceptez que vous faites partie de cet ensemble que vous admirez 🙂

Une journée sans objectif est bénéfique, il faut le savoir, il faut l’expérimenter. Il est important de se donner le droit de vivre, de souffler… Pour notre part, aujourd’hui, on a besoin de souffler alors on prends ce droit que l’on a… car nous ne sommes pas des machines!

Regarder en arrière et célébrer

SourireSe poser, respirer et regarder en arrière… j’étais où, il y a un an? Pour notre part, quel chemin parcouru! Un voyage d’un an en famille, un gros travail personnel, un blog, un diplôme de coaching, la création d’une société et un déménagement ! Finalement, une année bien remplie, il s’en est passé des choses! Ce qui est rassurant et motivant, c’est que ce qui est mis en place est cohérent, aligné avec nos valeurs! Merci au Value Training! 🙂

Et là, nous voilà contents et confiants! Même s’il y a plein de paramètres qu’on ne maîtrise pas, plein de questions sans réponse, on savoure ce plaisir du travail déjà accompli… Alors, un conseil, prenez le temps de vous posez et de regarder en arrière… et surtout n’oubliez pas de vous célébrer 😉

 

On est pas des machines

On n’est pas des machines

Le mot de la fin

On n’est pas des machines! Il faut savoir prendre le temps de prendre le temps. Si vous n’avez plus le temps, vous perdez aussi le sens de votre vie. Dans la promesse de notre blog, nous gardons à cœur de vous accompagner et de continuer à partager notre expérience de ce que peut être une vie sereine et intense. Vous remarquerez que nous avons pris le soin de placer la sérénité avant l’intensité, même si parfois, nous aussi nous avons le second avant le premier 😉

Pour être serein, il est bon de pouvoir accueillir le risque, accepter que nous ne maîtrisions pas tout de la vie! Les outils du développement personnel sont fabuleux, mais c’est comme pour tout, si vous en faites trop, il y a le revers de la médaille…

Alors, soyez juste! Juste avec vous-même. Et reposez-vous, car ça aussi, personne ne le fera pour vous ! 😉

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur les réseaux sociaux. Et si vous souhaitez nous suivre sur Facebook pour profiter de petites bulles de bienveillance au quotidien, c’est par ici. 🙂

À très bientôt!

 

Tom & Amande

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    63
    Partages
  •  
  •  
  • 63

No Comments

Leave a Comment

Avez-vous déjà reçu votre EBOOK GRATUIT ? ​​Téléchargez-le maintenant ​​en moins d'une minute

"5 concepts incontournables qui vont vous changer la vie"