Traitement TDAH – ritaline, risques et controverses

À ce jour, selon une étude récente, la ritaline est reconnue comme étant le meilleur traitement médicamenteux au TDAH.
Elle est prescrite depuis plus d’une vingtaine d’années et pourtant, elle divise encore le monde médical et par la même occasion, le monde parental… Y a-t-il des risques pour la santé? Est-ce vraiment efficace? La ritaline est-elle une drogue? Comment la prescription est-elle encadrée? On fait le point ensemble dans cet article dossier.

La ritaline en chiffre

Visiblement, cette division du corps médical n’empêche pas les prescriptions de ritaline. En effet, elles sont en augmentation constante en France.
Le nombre de boîtes vendues (toutes marques confondues) est passé de 26000 en 1996 à plus de 730.000 en 2016!
Ça fait quand même une augmentation de + 2800% en 20 ans…
Une augmentation qui peut paraître inquiétante au vu du débat que suscite encore la molécule aujourd’hui.
D’un côté, il peut y avoir une interprétation favorable, le TDAH chez l’enfant est de plus en plus détecté, c’est une bonne chose.
De l’autre côté, la médication semble être de plus en plus systématique, et certains médecins prescrivent avant même les prises en charge psycho éducatives recommandées…

La ritaline, qu’est-ce-que c’est?

La ritaline est une marque d’un médicament du laboratoire NOVARTIS.
C’est surtout la molécule contenue dans la ritaline qui nous intéresse.
Elle porte le doux nom de méthylphénidate, c’est le principe actif de la RITALINE.
On le retrouve en commercialisation sous d’autres noms tels que :
  • RILATINE (en Belgique), 
  • RITALIN, DAYTRANA, 
  • QUASYM,
  • METHYLIN, 
  • ATTENTA, 
  • METADATE, 
  • RITALINA, 
  • HYNIDATE, 
Mais aussi tous les médicaments génériques dont le nom contient méthylphénidate.
Les variantes entre ces différentes marques qui contiennent toutes la même molécule concernent surtout la durée d’action du méthylphénidate après ingestion du médicament.
À la base, la durée d’action de la molécule était  de 4 heures et pour éviter une prise répétée du médicament et les oublis qui en découlent, tdah oblige 🙂, les industriels ont conçu des gélules à action prolongée qui libèrent la molécule dans le corps sur un temps plus long.

Quels sont les effets de la ritaline?

Cette molécule fait partie de la famille des psychostimulants. À la base, elle a été conçue pour lutter contre l’endormissement et plus particulièrement en traitement de la narcolepsie.

Mais aujourd’hui,son usage le plus fréquent est le traitement du trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Les effets d’un psychostimulant chez l’enfant “normal” sont le plus souvent :

  • Angoisse
  • Tension nerveuse
  • Insomnie

On observe des effets inverses chez les personnes atteintes de TDA/H

  • Meilleure concentration
  • Amélioration de l’écoute
  • Diminution de l’impatience
  • Meilleure gestion de l’impulsivité
  • Diminution de l’agitation physique chez les hyperactifs
  • Meilleure capacité à terminer les tâches commencées
  • Diminution de la tendance à couper la parole
  • Diminution de la tendance à perdre ou oublier ses objets personnels
Mais attention, et c’est là que ça devient le flou le plus complet, tous les TDAH ne tirent pas les mêmes bénéfices à la prise du médicament. Certains ressentent des effets secondaires incompatibles (trouble du sommeil, perte d’appétit, sentiment d’être éteint, maux de tête, écoulement nasal, etc…) alors que pour d’autres, c’est plutôt  : ” Ritaline mon amour, tu as changé ma vie”. Avec des récits qui semblent tout droit sortis d’un compte de fée… Je vous le disais, c’est différent pour chacun.

Un dosage complexe

Comme pour les lunettes, les besoins de chaque patient sont dif­férents.
Il faut adapter la prise du médicament au cas par cas, dans le but de :
  • trouver le temps d’efficacité optimal,
  • régulariser l’effet et
  • éviter les effets secondaires.

La ritaline est-elle une drogue?

C’est en effet une question qu’on est en droit de se poser! La ritaline est parente du groupe des amphétamines.
La réponse n’est pas si simple et pourtant…
Voici la définition d’une drogue selon la loi française : c’est un produit qui
  • génère une dépendance,
  • crée une accoutumance, en d’autres termes une nécessité d’augmenter progressivement sa dose pour conserver son effet, et
  • est reconnu toxique à court ou à long-terme.

Au vu de cette définition, on peut envisager que les caractéristiques de la ritaline ne sont pas celles d’une drogue. En effet, chez l’enfant, il est souvent difficile d’encourager à continuer le traitement, tout l’inverse d’une drogue.

Pas de dépendance, ni même d’accoutumance… pour ce qui est du traitement des enfants.
Chez une minorité des adultes traités, on retrouve cependant une certaine recherche de l’excitation provoquée par le produit.
C’est précisément pour cela que la ritaline est classée dans la catégorie “stupéfiant” sur le territoire français. C’est aussi pour cela que la prescription est encadrée…
D’autre part, certains suspectent la ritaline de pouvoir favoriser l’usage de drogues chez l’adolescent traité. À ce jour, aucune étude sérieuse ne vient confirmer cette suspicion.
Les TDAH sont déjà connus pour être à la base particulièrement sensibles à toutes sortes d’addictions.
Donc à la question est-ce une drogue, la loi française répond oui et la médecine non…

Controverse au sujet de la ritaline

Le TDAH n’est pas une maladie, mais une forme de caractère particulier!
Un caractère relativement incompatible avec la scolarité, telle qu’elle nous est offerte aujourd’hui, mais aussi avec les règles, l’immobilité et les contraintes en général.

Pour certains, les TDAH sont programmés génétiquement pour être des chasseurs ou des guerriers : mobiles, intuitifs et autonomes. J’adore cette vision du trouble de l’attention… La particularité d’un guerrier étant d’être justement tout le temps attentif :-)…

“La ritaline permet de modifier chimiquement le comportement des TDAH pour les adapter à des contraintes sociales qui ne sont pas faites pour eux.”
À l’école ou au bureau, ils sont obligés de vivre dans le respect du règlement, sans bouger, ce qui est à l’opposé de leur nature profonde. Ces enfants ne sont pourtant pas malades, ils ont juste un mode fonctionnement différent qui est certes mal adapté à notre société moderne. Ils sont programmés pour le mouvement, l’espace et la liberté (comme moi :-)), l’expérimentation, la créativité, l’invention de nouvelles manières de faire les choses. Ils sont peu adaptés pour respecter un cadre strict prédéterminé.
Pour reprendre une expression du docteur Dominique Dupagne : ” La ritaline est une béquille chimique qui permet à certains enfants de s’adapter à des contraintes trop dures pour eux”.
La ritaline calme et rend attentif certains enfants TDAH, les parents et les instituteurs sont satisfaits et même demandeurs (plus que les enfants eux-mêmes d’ailleurs). Et les résultats scolaires progressent, que demander de plus?
Mais fondamentalement, il s’agit d’un artifice qui ne soigne rien et qui permet de s’adapter à un système normalisant. Un système qui omet de s’adapter aux enfants.
Avec une éducation spécialisée, de nombreux médecins spécialistes du TDAH jugent que ces enfants n’auraient pas besoin de traitement.
Malheureusement, en France, ces enseignements n’existent pas ou pas assez…

L’intérêt de comprendre le TDAH et la connaissance de soi

Que ce soit pour l’enfant ou l’adulte, la première chose à intégrer est que le TDAH n’est pas une maladie! Comprendre le mode de fonctionnement de notre cerveau, connaître nos besoins, nos ressources est absolument indispensable pour intégrer le monde moderne :-). Ensuite, même si ce monde n’est pas fait pour nous, nous avons un rôle à jouer, nous nous devons de le faire, au risque de déranger la normalité… C’est mon avis :-).
Si traitement il doit y avoir, et je pense que dans certains cas c’est la seule solution pour apaiser des situations familiales et/ou sociales tendues, il devrait toujours se donner dans le cadre d’un suivi psychiatrique ou psychologique et toujours après avoir essayé d’autres thérapies comportementales.
Il peut être intéressant de se poser la question suivante :
” Si mon enfant ne correspond pas au mode de fonctionnement de l’école, est-ce que je dois changer mon enfant ou plutôt les modes d’apprentissages?”
Les prescriptions en hausse de ritaline montrent que la tendance va à l’adaptation du public plutôt que l’adaptation des établissements…
J’ai pourtant vu des images d’enfants au Québec dans des classes spécialisées qui étaient assis en classe sur des vélos d’appartement, et qui pouvaient pédaler tout en écoutant le maître… Il y a fort à penser que l’école devra évoluer dans ce sens, mais il y a aussi fort à penser que cela va mettre longtemps, trop longtemps…

Comment utiliser la RITALINE?

L’action est immédiate, une seule prise agit directement pendant les heures qui suivent et l’effet disparaît dès le lendemain.
Il n’est donc pas obligatoire de suivre le traitement tous les jours.
Par exemple, si les problèmes se ressentent surtout dans le milieu scolaire, le médecin conseille souvent d’arrêter la prise du traitement pendant les vacances et même durant le weekend.
Le choix du bon dosage demande aussi des essais. C’est pourquoi, plusieurs consultations sont souvent nécessaires chez le médecin spécialiste qui a prescrit le traitement.
En France, la prescription initiale de la ritaline est réservée aux services hospitaliers spécialisés en neurologie, en pédiatrie, en psychiatrie et dans les troubles du sommeil.
Cette ordonnance peut ensuite être renouvelée pendant un an par le médecin traitant !

Le mot de la fin et le dilemme parental…

Si tu es papa ou maman d’un enfant TDAH, tu sais combien il est parfois compliqué de confronter ton enfant au système scolaire…

Tu sais aussi qu’à la maison tout n’est pas rose et que ton enfant TDAH à une capacité à t’épuiser :-/.

Une juste approche thérapeutique voudrait que l’utilisation d’un traitement médicamenteux se fasse toujours en dernier recours, après avoir épuisé les ressources de la pédagogie familiale et toutes les mesures d’adaptation.

Mais une prescription n’est pas non plus toujours une mauvaise chose. Et loin de moi l’idée de culpabiliser quelques parents que ce soit. Je conçois que le traitement est parfois nécessaire pour intégrer les mesures d’adaptation.

Finalement, on pourrait considérer que le traitement peut et doit avoir lieu quand c’est “socialement nécessaire”, sachant que dans le cas de la ritaline, le “médicalement nécessaire” n’existe pas, car cela ne guérit rien…

Elle apaise les symptômes comme le paracétamol permet de ne plus avoir mal au crâne, il élimine les symptômes sans modifier la cause de celui-ci.

Personnellement, même si à un moment, j’ai eu très envie de tenter pour moi l’aventure ritaline, je privilégie aujourd’hui le fait d’adapter mon mode de vie à qui je suis vraiment, tout un travail… :-).

Il y a beaucoup de choses que tu peux mettre en place pour cela, et la première chose, c’est d’apprendre à mieux te connaître.

Comment veux-tu savoir ce qui est bon pour toi, si tu ne connais ni tes besoins, ni tes talents, ni tes capacités?

Pour moi, la démarche à la base a été un parcours de coaching, c’est vraiment ça qui a permis de mettre des mots au plus proche de qui je suis. Tout le défi ensuite est de pouvoir écouter et répondre à tes propres besoins…

Si tu le souhaites, je peux t’accompagner en tant que coach et praticien PNL dans cette aventure d’une meilleure connaissance de toi! Dans ce cas, n’hésite pas à prendre contact avec nous via le formulaire suivant, on se fera un plaisir de te répondre.

Merci de nous suivre! 🙂

Si tu as 2 secondes devant toi, partage cet article sur les réseaux sociaux et si ce n’est pas déjà fait, abonne-toi à notre chaîne YouTube 100% TDAH, c’est par ici 🙂

A très bientôt!

Tom & Amande

N'hésite pas à poser toutes tes questions, je ferai de mon mieux pour y répondre. Le mieux étant que nous fixions un rendez-vous skype pour échanger sur tes besoins d'un suivit de coaching...

N'oublie pas de renseigner ton adresse email, que je puisse te recontacter facilement.
* indique un champ requis

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 57
  •  
    57
    Partages
  •  
    57
    Partages
  • 57

No Comments

Leave a Comment

​Télécharge en moins d'une minute ​les "7 secrets pour apprivoiser ton TDAH" ​ilsauront forcément un impact très positif sur ta vie.​